Coudre la veste Vogue 8930

La veste Vogue 8930, c'est une jolie veste aux cols multiples (et même une capuche!). J'ai commande le patron ici.
Pour ma part, j'ai choisi d'en réaliser un manteau tout doux, tout chaud.

< Pour retrouver ma version de la veste Vogue V8930, c'est ici!

Le choix du modèle

Le patron propose trois versions de la veste. Cela permet de moduler les envies.
C'est la longueur de la veste C qui me convient. En outre, elle est la seule à proposer une doublure.
A noter que le patron de base de la veste C prévoit des poches latérales. Toutefois, je les ai supprimées car j'ai souhaité ajouter une ceinture pour cintrer le manteau. Et la ceinture (que j'aime faire passer à la taille) passait à l'endroit des poches. C'était donc inesthétique.

Les modifications du patron

  • Les manches sont assez courtes. Je les ai rallongées de 3cm. N'hésitez donc pas à prévoir large.
  • Ajouter une ceinture?

Les notes diverses

Les valeurs de couture

Les valeurs de couture comprises sur le patron. Elles sont de 1,5cm.

La lisibilité du patron

Lorsque vous reproduisez le patron, faites bien attention aux lignes du vêtement et du col. Ce n'est pas forcément très lisible sur le haut.

Le métrage du tissu

Attention, lorsque vous commandez votre tissu, le manteau Vogue 8930 est très large. Il faut donc pas mal de tissus. Je vous laisse vous référer aux conseils donnés par le livret en la matière.

Ajouter des crans entre la doublure et le tissu

Si vous cousez un manteau en laine

Je vous invite à consulter ce site:https://www.artesane.com/le-journal/tissus-en-laine-et-lainage-comment-les-coudre/

Notamment, pensez bien à choisir une aiguille adaptée à votre laine. J'ai utilisé une aiguille standard de taille 90. N'hésitez pas à faire des essais.

Important: lorsque vous repassez la laine, utilisez une pattemouille. Cela permet de ne pas abîmer (et marquer) le tissu.

Faire de la place sur son espace de travail

Je me répète mais cet ouvrage demande beaucoup de place. Les pièces ne sont pas très nombreuses mais en revanche elles sont très larges. J'ai dû faire pas mal de place dans mon atelier avant de commencer la couture du manteau.

Les manches sont larges

Lorsque j'ai porté pour la première fois mon manteau, je me suis aperçue que les manches larges avaient pour défaut de laisser s'engouffrer l'air.
C'est le prix à payer avec les manteaux aux manches looses, mais c'est à prendre en compte lorsqu'on réalise le manteau. Notamment, en ce qui concerne la longueur des manches. Le patron de base est donc large et trop court. Cela fait beaucoup. Alors n'hésitez pas à ajouter de la longueur. Vos bras seront un peu mieux couverts.

Le choix de la taille

Comme toujours pour moi, c'est compliqué car mes hanches sont beaucoup plus larges par rapport à ma taille.
Ce que je regarde aussi habituellement, ce sont les emmanchures car j'ai des bras beaucoup plus gros que la moyenne et je déteste me sentir à l'étroit au niveau de l'emmanchure.
J'hésite donc entre les tailles L et XL.
Le manteau est un modèle large, loose. La taille L suffira donc peut être. En outre, les manches ne sont pas des manches montées mais de type kimono et donc larges. A priori, je n'aurais donc pas de problème avec l'emmanchure.
Toutefois, je préfère vérifier
la largeur du vêtement (au niveau des hanches) pour faire mon choix.
Le tour de hanches total du vêtement est de 136,4cm pour le manteau en taille L. C'est donc largement suffisant pour moi, pour avoir une aisance confortable.

Ajouter une ceinture

Si vous souhaitez porter la veste V8930 en manteau, je vous conseille de coudre une ceinture.
J'ai fait deux bandes de ceinture de 5cm de large et de 100cm de long, que j'ai cousu à l'un des côtés. En effet, pour ce modèle, je ne voulais pas de passants mais une ceinture intégrée au vêtement.
Conseil: si vous décidez de vous coudre une ceinture, repérez la ligne de taille sur le patron et ajouter des crans.
Pour ma part, sur le modèle L, j'ai placé le milieu de la ceinture à 14,5cm du bas de la couture de manche.

Coudre les poches

Je ne les ai pas faites pour des raisons esthétiques. Toutefois, j'ai pu constater que le livret d'explications manquait de détails.
Je vous conseille le livre Burda La Couture pratique. Ce sont des poches réservées dans la couture.

Le montage de la doublure

Le livret vous indique de laisser un bord inférieur de la veste ouverte pour retourner la veste une fois la doublure montée. Toutefois, je ne suis pas fane de cette méthode. Je préfère laisser environ 20cm d'ouverture sur une des manches de la doublure. Pour cela, je vous renvoie à l'excellente méthode de Géraldine de République du Chiffon.
Les finitions de votre veste en seront d'autant plus esthétiques.

La surpiqure

Le livret vous indique de surpiquer la veste et sa doublure. Je ne suis pas fane de surpiqures. Je ne l'ai donc pas faite.

Le montage du col

Cette veste est très simple à réaliser. Toutefois, le montage du col est l'une des étapes à réaliser avec précision. Elle prévoit deux angles.
Si vous n'avez jamais réalisé de couture en angles, je vous conseille de vous entraîner sur une toile.
Les conseils suivants peuvent également être utiles:

- Marquer à la craie tous les angles
- Réaliser une couture de soutien à 1mm de la ligne de couture pour chaque angle (choisir un fil proche de la couleur de votre tissu)
- cranter les angles avec précision
- Réaliser la ligne de couture en ayant au dessus, donc visible, le tissu qui présente l'angle. Vous serez d'autant plus précis.
- Une fois que l'aiguille rencontre l'angle, laisser l'aiguille piquée, relever le pied presseur, tourner et placer votre tissu pour continuer la couture. Descendre le pied presseur, continuer la couture.

Marquer à la craie les angles.
   

Réaliser une couture à 1mm de la ligne de couture. Cranter l'angle avec précision. 
 
 

Lever le pied presseur en laissant l'aiguille dans le tissu. Tourner le tissu pour continuer la couture. 
  
 

Reprendre la couture en vérifiant bien que les deux épaisseurs soient à plat (pour éviter à des petits boudins de tissu de se former). 
 
 

Voici le rendu du col sur l'endroit du tissu une fois la couture réalisée. 
  
 

Couper l'excédent et repasser (toujours avec la pattemouille). 
 
 

Coudre les manches "kimono"

Les explications du livret manquent de détails. Pour celles qui ont l'habitude de monter ce genre de manches, à angle droit, ce sera très simple.
Pour les autres, je vous conseille de compléter avec l'Encyclopédie de la couture p. 194, un livre que je vous recommande d'ailleurs.

Voici les étapes que j'ai respectées:

Tout d'abord épingler la manche sur le tissu, bien repérer les crans. Bien vérifier que vous avez mis la manche du bon coté. Le manteau est fait de pièces grandes larges qui peuvent être confondues. Une petite vérification permet donc d'éviter de jouer du découd-vite. 
Coudre à 1,5cm et s'arrêter à 1,5cm de chaque côté.
Cranter les extrémités.
Épingler les côtés devant et dos. Commencer par l’extrémité vers la manche. C'est important pour piquer exactement à la jonction de la manche devant et dos.
Repousser le rentré de couture de la manche vers le vêtement. Piquer à partir de la manche donc vers le bas du vêtement.

En photos:

Placer la manche sur le corps du vêtement. Aux deux extrémités, marquer à la craie à 1,5cm la fin de la couture (la précision est importante).

La couture s'arrête bien ici au repère (craie rose).

 

Cranter avec précision.
 

Bien faire correspondre les crans.