Comment coudre un col de chemise ?

 

Le tutoriel du col de chemise.

Je termine juste une nouvelle chemise. L'occasion pour moi de vous préparer un nouveau tutoriel : comment coudre un col de chemise ? 
Depuis que j’ai commencé la couture, j’ai testé de nombreuses méthodes (livres et internet). Je vous dévoile ma méthode en détails. Une méthode issue de ma pratique de la couture de la chemise depuis plusieurs années désormais.

J’espère que ce tutoriel vous plaira.

La chemise est une pièce à part pour moi. J’ai commencé la couture et le patronage avec la chemise. C’est donc le premier patron que j’ai réalisé et le premier vêtement que j’ai cousu. Depuis, j’adore les revisiter. J’avoue notamment accorder beaucoup d’importance à l’encolure, comme j’ai pu déjà en parler dans le blog.

Si vous souhaitez découvrir quelques unes de mes chemises, je vous invite à consulter ces pages:
Les chemises Garance
Les chemisiers Augustin
Les chemisiers Mix and match
La chemise Hailey
La chemise Lou
La chemise Angèle

Et la toute dernière, la chemise Pop Art.

Les conseils généraux pour coudre le col d'une chemise

C’est le col de chemise classique que je vais vous présenter. Le col de chemise classique avec pied de col rapporté plus exactement, par opposition au col coupé à même.

Qu’est-ce qui constitue un joli col de chemise ?

Un patron de qualité

Bien entendu, pour un joli col, il faut déjà que le patron soit bien dessiné. Si vous réalisez vous-même le patron de votre chemise et donc de votre col, je vous donne quelques indications plus bas. J’accorderai un tutoriel spécifique sur ce point.

Si vous choisissez un patron du commerce, il y a de fortes chances pour qu’il soit très bien dessiné.

La tenue du col

Un joli col de chemise, c’est un col qui se tient bien. Il doit donc être suffisamment rigide tout en ayant un joli galbe. Pour cela, il faut choisir un thermocollant de qualité et suffisamment rigide. Il est également important de respecter les consignes d’application et de lavage. En effet, si ces étapes ne sont pas respectées, le thermocollant risque de gondoler, ce qui est particulièrement inesthétique.
Certaines méthodes conseillent d’utiliser de la batiste de coton pour assurer la rigidité du col.
Je vous conseille d’essayer les deux méthodes et de tester plusieurs thermocollants pour voir celui qui correspond au rendu que vous souhaitez.
Avant de vous lancer dans la réalisation de votre col définitif, n’hésitez donc pas à faire des toiles ! C’est une base à laquelle je ne me soustrais jamais.

La finition du pied de col

 Le pied de col se termine souvent en arrondi, mais il peut également se terminer en rectangle. Quoi qu'il en soit, les deux extrémités doivent être parfaitement cousues et repassées. Je vous donnerai plusieurs conseils à cet égard ci-dessous.

Les pointes du col

C’est LE détail qui se voit immédiatement sur une chemise. Il faudra donc passer du temps pour bien sortir les pointes et repasser avec attention. Je vous détaille les étapes plus bas.

         Le col de chemise ne doit pas tirailler

Il peut arriver que le col de chemise tiraille et ne se mette pas bien en place sur le vêtement. Cela peut venir d’un défaut du patron mais aussi d'un défaut de pose du col sur le vêtement. Et il existe un secret que peu de méthodes révèlent. Il s’agit du galbe du col. Je vous la détaille plus bas.

Si surpiqures, il y a, parfaites elles devront être

Personnellement, je n’aime pas tellement coudre des surpiqures. Je ne trouve pas cela esthétique. Mais si vous souhaitez en faire, il faudra être particulièrement attentif pour qu’elles soient cousues à la perfection. Le moindre défaut sera visible.

Ne pas surjeter

Je vous conseille de ne pas surjeter les pièces suivantes:

  • le col

  • le pied de col

  • l'encolure du vêtement

En effet, le surjet aurait tendance à les déformer.

         Les crans de couture

Je le répète souvent. Les crans de couture sont importants pour être le plus précis possible. Il est indispensable que le cran d’épaule soit marqué sur le patron du pied de col. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille vraiment de le faire. Pour cela, sur le patron du dos du vêtement, mesurez l’encolure. Reportez-la sur le pied de col.
Faites également les crans du milieu dos, milieu pied de col, milieu col.

Dessiner un col de chemise -  Le patronage

Si vous souhaitez vous lancer dans la réalisation de vos chemises, je vous conseille la méthode Esmod.
La construction du col y est bien détaillée.
Je me permets toutefois d’ajouter un détail important. La méthode Esmod vous indique de prendre la moitié de la valeur d’encolure. Il faut en fait ne pas oublier d'ajouter à cette valeur, la valeur de croisure. La valeur de croisure dépend de la taille de vos boutons. Mais, globalement, pour une chemise, elle est souvent de 1,5cm.
Une fois que vous aurez déterminé cette valeur, retirez 0,5cm. Cela permet d’obtenir un pied de col qui vient prendre forme sur le vêtement, sans se relâcher.

Lorsque vous dessinez le pied de col, je vous conseille d’utiliser un perroquet (autrement appelé pistolet) et de réaliser une courbe harmonieuse.

A l'étape du patronage, n'oubliez pas de déterminer vos pattes de boutonnage (également appelée gorge de boutonnage). Il en existe trois types :

  • gorge de boutonnage simple
  • gorge de boutonnage surpiquée ou américaine
  • gorge de boutonnage cachée

L’important est de savoir laquelle vous allez utiliser aux fins de déterminer la valeur de couture afférente. C’est parfois une mauvaise surprise lorsque l’on monte le col. On s’aperçoit que la patte de boutonnage est trop courte.

Faut-il allonger le dessus de col et le dessus du pied de col ?

Plusieurs méthodes vous conseillent de modifier le patron du dessus du pied col et/ou du dessus de col. Vous auriez donc :

  • un patron pour le dessous du pied de col
  • un patron pour le dessus du pied de col : plus large de 0,2mm à 0,6mm afin que la couture vienne se glisser dessous et soit invisible sur le dessus du vêtement.
    Ajouter en largeur: couper au cran d'épaule et ajouter 0,2 à 0,6mm.
  • un patron pour le dessous du col
  • un patron pour le dessus du col : plus large de 0,2mm à 0,6mm afin que la couture vienne se glisser dessous et soit invisible sur le dessus du vêtement. 
    Ajouter en largeur: couper au cran d'épaule et ajouter 0,2 à 0,6mm.
    Ajouter en hauteur: ajouter 0,2 à 0,6mm

Si vous souhaitez être le plus précis possible, je vous conseille de le faire.

Mais, cela n’est pas indispensable.

D’ailleurs, certains patrons de chemise du commerce le prévoient, d’autres non.

Certains livres conseillent de modifier le patron du pied de Col amovible (celui extérieur), de le couper au niveau du repère d'épaule et d'écarter le papier de 3mm (donc ça fera 6mm en tout car on travaille sur des moitiés d’encolure). 

Ces préalables effectués, nous pouvons désormais passer au tutoriel de la couture du col de chemise.

Comment coudre un col de chemise ?

De manière globale, je vous conseille de réduire la longueur des points à chaque extrémité du pied de col et du col. Cela sécurise vos points d’arrêt et évite que les points ne se défassent.

Munissez-vous d’un accessoire permettant de repasser les pointes de votre col de chemise. Le mieux est une mini planche pointue en bois. Si vous en avez une, c’est parfait. Pour ma part, j’utilise un point de carton un peu rigide (bien faire attention à ce qu’il ne soit pas plastifié, sinon le plastique fondera sous la chaleur du fer). Ce n’est pas la panacée, mais j’attends de trouver une mini planche en bois. D’ailleurs, si vous savez où nous pouvons en trouver, je suis preneuse.

Première étape de la couture du col de chemise: thermocoller

Thermocollez un pied de col et un col, sur l’envers.
Les pièces thermocollées seront celles qui seront cousues au dos de la chemise. On dit donc qu’elles correspondent au dessous de col et au dessous du pied de col.
Pour s'en souvenir, c'est simple: les deux pièces entoilées (pied de col et col) sont du même côté.

Pour réaliser ce tutoriel, j'ai utilisé du tissu contrastant. Je n'ai pas thermocoller les pièces, mais j'ai inscrit les indications sur le tissu directement. Je vous rappellerai en légende des photos les côtés du tissu.

J'ai utilisé des tissus contrastants pour le tutoriel.

Le dessous et le dessus de col. Thermocollez le dessous de col!

Deuxième étape de la couture du col de chemise: coudre les deux cols ensemble

Avant de réaliser cette couture, je vous conseille de reporter à la craie les lignes de couture. Voir photos.
Epingler les deux épaisseurs du col ensemble en commençant par la ligne de couture du bas.  Aidez-vous des crans du milieu.

Placer les deux col endroit contre endroit.

Commencer à épingler par le cran du milieu.

Epingler d'abord la ligne du bas (celle qui sera cousue au pied de col).

Bien aligner les bords ensemble.

Le galbe du col

C'est le secret pour obtenir un col au joli tombé.
Le galbe du col se réalise quand on place les pièces du col ensemble (quand on les épingle). Pour cela, il faut plier le col, recourber les pointes. Épingler tout le long. On laisse toutefois 5cm de chaque côté car on épinglera les pointes après, en les recourbant. Je vous montre les étapes en photo.

Envers du dessous de col face à vous. Plier le col.

Cette pliure va vous permettre de venir placer vos épingles sur l'envers du dessus de col.

Placer les épingles sur l'envers du dessus de col en démarrant à 5 cm de chaque bord.

Voici la position que vous devez maintenir pour le galbe.

Vue de l'envers du dessous de col.

Terminer en épinglant les deux pointes.

La couture des deux cols

Cousez les deux cols ensemble (endroit contre endroit) sur la ligne de couture que vous avez préalablement dessiné à la craie. Ne cousez pas la ligne du bas (sinon, vous ne pourrez pas retourner votre col sur l'endroit).
Commencez un côté avec un point d’arrêt et des points de couture raccourcis. Poursuivre avec des points classiques, puis reprendre des points raccourcis pour les pointes (elles seront plus précises et plus solides ainsi). Lorsque vous arrivez à l’extrémité de la pointe, laissez votre aiguille piquée. Relevez le pied de biche. Faites pivoter votre tissu. Continuer la piqure.
Finir le second côté avec un point d’arrêt et des points raccourcis.

Réduisez la longueur de vos points pour les pointes.

Sur ma Singer, je passe d'une longueur de point de 5 à 4.

A la pointe, descendez votre aiguille et levez votre pied de biche.

Relever votre pied de biche.

Commencez à pivoter votre tissu.

 

Pivoter jusqu'à être droit pour poursuivre votre couture.

Redescendez votre pied de biche.

Reprenez votre couture, toujours avec des points raccourcis.

En détail, le point d'arrêt.

 

Cranter les angles et couper le surplus de couture à 6mm de la ligne de couture.
Replier le surplus de couture du dessus de col. Repasser à l'aide de votre mini planche en bois (ou autre ustensile vous permettant de la précision).
Retourner le col. Sortir les pointes délicatement, de l’extérieur, avec une aiguille et non de l’intérieur.
Si besoin, recouper le surplus de couture vers les pointes. Repasser. Bien aplatir les côtés. Cela permet d’obtenir une jolie finition.

Bâtir la ligne non encore cousue du col. Je bâtis avec un fil contrastant aux fins de bien repérer ce fil par la suite et pouvoir le retirer plus facilement.
Bâtir cette ligne permet de maintenir les deux cols ensemble pour les étapes suivantes.

 

 

Marquer à la craie le surplus de couture, à 6mm de la ligne de couture.

Cranter les angles des pointes afin qu'il n'y ait pas d'épaisseur inutile à cet endroit.

N'hésitez pas à cranter davantage au niveau de la pointe !

Repasser avec soin.

 

Le repassage est une étape cruciale pour de jolies finitions.

Repassage en détail.

 

Retourner le col sur l'endroit.

En voulant sortir ma pointe, je constate que l'épaisseur est trop importante.

 

Je retourne le col sur l'envers et recoupe le surplus sur les pointes.

Je retourne le col sur l'endroit et repasse avec soin pointes et côtés.

 

La pointe de col, une fois sortie (de l'extérieur, à l'aide d'une épingle).

Bâtir la ligne du bas avec un fil contrastant.

 

Le fil de bâti.


Troisième étape : coudre le col au pied de col

Marquer à la craie la ligne de couture sur un des pieds de col.
Placer le dessous du pied de col sur le dessous du col, endroit contre endroit. Le pied de col dessus, endroit contre endroit contre le dessus de col. Le tout étant pris en sandwich. Epingler.

C'est une étape qui paraît simple mais il faut bien veiller à faire correspondre les crans du milieu et continuer de manière précise pour avoir le même surplus de couture des deux côtés du pied de col. Pour cela je vous conseille de d’ores et déjà épingler entre eux les côtés du pied de Col. Voir photos. Cela vous permet de mieux répartir vos pièces

Coudre. Démarrez et terminez votre couture avec des points raccourcis. De même, utilisez un point raccourcis pour les arrondis du pied de col.

Vérifiez des deux du pied de col côtés la longueur de l'excédent. Pour ma part j'ai bien 2,5cm de chaque côté. Si vous n'avez pas le même chiffre. Recommencez votre répartition de tissu. 

Replier la ligne du bas du pied de col non entoilé (donc le dessus du pied de col). Voir photos. Repérez à la craie 1cm (si votre valeur de couture est d’1cm) tout le long.
Replier. Repasser. 

Coudre, ensemble les pièces pied de col et col prises en sandwich.

Recouper les surplus à 6mm. Entaillez dans les arrondis. Je vous conseille toutefois de ne pas couper le surplus de couture vers le bord des arrondis sinon ça va nous gêner pour la pose du col sur le vêtement. Il faut en effet suffisamment de matière pour pouvoir épingler avec facilité.

Enlever le fil du bâti du Col. 

Retourner d'abord le dessus de col. Repasser. 
Ensuite retourner l'autre côté. Repasser. 

On vérifie de nouveau qu'il y a bien la même longueur de chaque cote de pied de col.

Dessous du pied de col (donc partie entoilée) contre dessous du col (endroit contre endroit).

Sandwich, dessus du pied de col endroit contre endroit du dessus du col et dessous du pied de col endroit contre endroit du dessous du col. 

 

Maintenir les côtés du pied de col ensemble bien répartir de manière uniforme.

Vérifier que les deux excédents soient les mêmes. 

 

Replier la ligne du bas du dessus de pied de col. Epingler. 

Repasser. 

 

Marquer à la craie la ligne de couture. 

Points raccourcis pour le début et la fin de la couture ainsi que les arrondis. 

 

Une fois la couture réalisée. 

Le résultat côté dessus du pied de col. 

 

Cranter et couper les surplus à 6mm. 

Couper et retirer le fil de bâti. 

 

col et pied de col une fois les surplus coupés. 

Préparer le repassage.

 

Repasser avec attention les arrondis. 
 

Quatrième étape : coudre l’ensemble col/pied de col au vêtement

Il faut commencer par la couture du dessous du pied de col (donc la partie entoilée) au dos du vêtement, sur l’endroit (très important !).
Epingler en commençant par vos crans d’épaule, de milieu et des bords. Répartir. Coudre à 1cm (si votre valeur de couture est d’1cm bien entendu).

Retourner l'autre partie du pied de col (le dessus donc). C’est à cette étape que l’on se rend compte de l’importance d’avoir préalablement plié la ligne du bas de ce pied de col. Il devient alors très simple de disposer le dessus du pied de col sur l’envers du vêtement. Placer le bord du pied de col juste un peu au dessus de la ligne de couture réalisée préalablement. Placer d’abord le milieu, les bords et répartir le reste de manière uniforme. Épingler. 

Bâtir avec un fil contrastant (pour le retirer aisément par la suite) en prenant soin de vérifier que le dessus du pied de col vienne se positionner juste au dessus de la ligne de couture. Ne tirez pas trop fort votre fil de bâti pour ne pas déformer l’encolure. Plus grande est la précision, plus la finition sera esthétique. Pour qu’elle soit nette, il faut qu’elle soit réalisée à même distance du bord des deux côtés et qu’elle englobe bien le dessus du pied de col.
Coudre sur endroit du vêtement face à vous (donc dessous de col face à vous). Réduire la vitesse de votre machine. Mettre votre pied de biche à cheval entre le bord du pied de col et le vêtement. Voir photos. Réaliser une surpiqure régulière. Si vous piquez trop près du vêtement, le dessus de col risque de ne pas être pris dans la couture. Si vous piquez trop loin du vêtement, la surpiqure sera inesthétique car il y aura trop de bord non cousu.

Si comme moi vous avez une MAC capricieuse, je vous conseille d’abaisser la vitesse et d’allonger la longueur du point. Sinon, la mienne ne parvient pas à coudre les bords du pied de col (il y a trop d’épaisseur pour elle). Il est important de bien de faire de jolis points d'arrêt aux deux extrémités du pied de col.
Je vous conseille également avant de réaliser votre surpiqure, de repasser des bords des pieds de col. Cela permet de les aplatir pour que cela passe mieux à la machine à coudre.
Pour ma part je mets une longueur de point à 5,5 (sur Singer Futura XL).

Un autre petit conseil avant de surpiquer. Vérifier qu’il vous reste suffisamment de fil de canettes. C’est tout bête mais quand le fil se termine en plein milieu du pied de col, cela est particulièrement inesthétique puisqu’il faudra reprendre votre couture par un point d’arrêt (ou jouer du décou vite et tout repiquer par la suite).

Et sinon, tout le secret réside dans le fait d’aller le plus doucement possible pour être le plus régulier possible.

Coupez proprement vos fils. 

C'est terminé !

Epingler le dessous de col endroit contre endroit du vêtement en commençant par le milieu du dos et les extrémités. 

Bien répartir pour qu'il n'y ait pas de pli à la couture.

 

Une fois le dessous du pied de col cousu au vêtement, épingler le dessus de col contre l'envers du vêtement.

 

Positionner le dessus du pied de col juste au dessus de la ligne de couture.

 

Bâtir.

 

 

N'hésitez pas à être beaucoup plus précis que moi sur ce bâti 🙂

 

Etape de la surpiqure.

 

Couper le fil de bâti.

 

La surpiqure sur l'endroit du vêtement.

 

Le col terminé.

 

Détails de la surpiqure à l'intérieur du vêtement.

 

Le dos.

 

Bon, je me suis dit que j'allais également vous montrer les finitions sur une chemise achevée et pas uniquement sur ce tissu de toile.C'est quand même mieux 🙂

Alors voici le résultat ci-dessous. D'ailleurs, si vous souhaitez retrouver ce lookbook en détails, il est ici.

 

 

 

Retrouvez d'autres tutoriels ici :
< Retour aux tutoriels