Lancement de la campagne "notaboutsize".

Tout d'abord, je suis une femme.
Je suis française et je créé des vêtements.

Il serait important pour moi, que l'industrie textile prenne en compte toutes les tailles, tous les types de corps féminins et les personnalités de chacune.
Je lance aujourd'hui une campagne contre les normes féminines: la taille, la forme, la manière de s'habiller, de se maquiller ou d'être tout simplement. Je refuse que les femmes soient enfermées dans des stigmates. Je veux porter ce message haut et fort.

Mesdames, vous êtes belles, avec toutes vos différences, tout ce qui vous constitue.

La standardisation des modèles et tailles bien en-dessous des critères de santé est très dangereuse. À mon sens, c'est est un problème de santé publique. C'est un trouble dangereux qui génère l'anorexie en particulier ou plus généralement des troubles de l'identité, de l'incompréhension, de la souffrance et de fausses croyances.
Aujourd'hui, je lance cette campagne. J'espère vraiment qu'ensemble, Mesdames, nous pouvons faire avancer les choses. Rassemblons-nous contre toutes formes de discriminations à l'encontre des femmes.

Mesdames, soyez vous-mêmes.

Launching of the ‘notaboutsize’ campaign

First I'm a woman.
I'm a french fashion designer. 

It's important to me, fashion industry consider all sizes, females body types and personalities. I am launching today a major campaign against female standards : size, shape, way to dress, to makeup, to be. I refuse that women are locked in stigmas. I want to bring this message loud and clear.

Ladies, you are beautiful, with all your features, everything that makes you, YOU .

The standardization of models, sizes well below health criteria are very dangerous. To my mind, this is a public health problem. It's an acute trouble that generates anorexia especially or more generally identity disorders, misunderstanding, suffering and FALSE BELIEFS.

Today, I launch this campaign. I really hope that together, ladies, we can make a difference. 

More generally, gather us against women discrimination. 

Ladies, be yourselves.

la-douce-rebellion-creatrice-vetements-made-france-bodypo-bodypositive-feminity-notaboutsize-freeyoursoul-freeyourhair

Free your hair.

Le cheveu se libère, se rebelle!

La douce rébellion c'est aussi un combat contre les standards de beauté.
Un combat pour une féminité libre.

Je partage avec vous ces clichés, témoins d'un instant de "liberté capillaire". En 30 ans, mon corps a souvent été raillé. Mais de manière plus surprenante, j'ai nourri un complexe capillaire à force d'entendre que mes cheveux étaient trop volumineux et pas assez lisses. Je me rends compte désormais à quel point ce complexe était ridicule et surtout à quel point mes détracteurs étaient déconnectés de la réalité.
Tels des pantins en quête d'un idéal de beauté lisse et insipide, les coiffeurs s'acharnaient sur les ciseaux, aux fins de désépaissir cette masse, beaucoup trop vivante à leurs goûts.
Ça ne vous rappelle pas quelque chose?
Je ne citerai que notre quête perpétuelle pour perdre du poids, pour exemple.
À croire qu'il faut disparaître pour exister dans cette société.
Antinomique mais cruellement réel.

Laissez parler votre liberté capillaire. Leur unicité fait leur beauté!

Et découvrez l'ensemble des clichés ici.

notaboutsize-la-douce-rebellion-fashion-designer-mode-tendance-leopoldine

Léopoldine, l'affranchie.

Je vous présente Léopoldine, la première représentante des affranchies, mes modèles aux morphologies, tailles, origines ethniques et caractères bien différents. Ce sont mes représentantes de mon combat pour une féminité libre.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-lyon-pieces-uniques

La féminité n'est pas réservée à une longue chevelure.

Je continue ma campagne pour une féminité libre, avec un coup de gueule. Je m'attaque encore au joli petit moule dans lequel la société veut nous enfermer. Je constate encore trop souvent le regard choqué des badauds devant une jeune femme aux cheveux colorés gris ou arc-en-ciel ou rasé d'un côté. Se posent ils la question de savoir si c'est esthétique? Ils ne voient que l'atteinte à leurs codes bien propres et rangés. Osez le hairstyle dont vous avez envie mesdames!

notaboutsize-la-douce-rebellion-creatrice-vetements-made-france-bra

Les gros bonnets n'ont pas l'apanage de la féminité!

Parce que l'on rencontre encore trop de jeunes filles ou femmes prêtes à subir les souffrances physiques et morales d'une chirurgie, pour se conformer à l'image d'un compagnon, d'une compagne, d'un ami ou même des médias, j'ai envie de crier. L'esthétique d'une poitrine ne dépend pas de sa taille hein! Mesdames, regardez vous avec vos yeux, pas ceux des autres, qui vous trouveront toujours trop ceci ou trop cela.

Stop à la maigreur des défilé de mode.

LVMH et Kering se sont engagés, le 6 septembre, à "supprimer de leurs demandes de casting la taille 32 chez les femmes".

Il y a encore un énorme travail à faire.
À quand des modèles non uniformisées, correspondant à la multiplicité des beautés et des morphologies?
L'existence même de critères est une hérésie. C'est une ségrégation dont les conséquences sont dévastatrices. C'est un véritable problème de santé publique auquel il faudrait véritablement s'attaquer.
Alors quand je vois certaines maisons de mode qui exigent une taille 32 pour leurs défilés, je ne sais même pas comment c'est possible. Ça existe véritablement dans la vraie vie des tailles 32? Ça correspond à quoi? À une enfant de 9 ans?
C'est dénigrer totalement la féminité. C'est malsain, pervers.
Alors faut il mettre en avant les maisons de mode qui bannissent la taille 32? ... Pourquoi? Pour valider la taille 34? Ce n'est qu'une toute petite évolution dans un combat qui n'est pas véritablement pris au sérieux pour l'instant. Une femme n'est pas un cintre sans formes et sans âmes, sur lequel on pose des vêtements stars créés par des designers qui cèdent à la facilité de créer un vêtement rectiligne. Car oui, il est bien plus facile de créer un vêtement pour un squelette que pour une véritable femme. Il faut prendre en compte ses volumes et créer des pinces. C'est à croire que cela prend trop de temps. C'est pourtant tellement plus intéressant que de concevoir un vêtement en prenant en compte ces critères.
En perpétuant des critères dangereux, ils sabrent l'image de la femme et la santé mentale et physique de trop nombreuses femmes. Ils n'ont clairement rien compris à la beauté, ni aux femmes, ni à la vie. Et le combat doit aussi exister pour les modèles masculins... Ne l'oublions pas!

Je partage avec vous cette photo publiée par Elle Koktis, modèle, sur son compte Instagram.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-mode-made-in-france-numbers

La féminité n'est pas une question de nombres.

Quelle femme n'a pas été hantée une fois dans sa vie, par la quête de la taille 38, quête qui dans le milieu de la mode est déjà considérée comme "grande taille"? L'idéal standard est alors la taille 34. Non mais vraiment!? 34?!!!
Désolée, mais ça, ça m'hérisse le poil. Je me demande encore comment une telle aberration est possible.
Encore une fois, je le clame haut et fort, mesdames, soyez vous mêmes. La beauté ne réside pas dans une taille de vêtements. Elle est dans vos gestes, votre sourire, votre regard pétillant, votre manière de prendre un enfant dans vos bras, la douceur avec laquelle vous placez vos mains dans vos cheveux, votre ouverture au monde et tellement encore... Je vous en dis plus très vite sur la suite de la campagne. Je compte sur vous toutes.

notaboutsize-la-douce-rebellion-creatrice-vetements-affranchies-alma

Alma, l'affranchie.

Je vous présente Alma, ma nouvelle affranchie, mes modèles aux morphologies, tailles, origines ethniques et caractères bien différents.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-mode-made-in-france-age

La beauté n'est pas réservée à la féminité juvénile.

Je dénonce le message médiatique d'une féminité juvénile, sans signe de l'âge. Comme si la beauté était enfermée dans une tranche d'âge comprise, disons entre 18 et 30 ans? De trop nombreuses femmes abordent le passage, le cap de la trentaine comme une épreuve douloureuse. Comme si c'était le début du déclin de leur beauté. Une femme est certes différente à tout âge, mais cette différence est très intéressante. Une femme vit de nombreuses vies et chacune a ses charmes. Mettons de côté le business commercial des soins anti-âge en tous genres. Ce n'est qu'un marché qui profite de la soif de jeunesse des femmes, très bien entretenue par leur pôle communication. On ne devrait pas lui donner la possibilité de dicter notre regard sur la beauté et sur la féminité.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-mode-made-in-france-shoestyle

Parce qu'on peut être élégante en Stan Smith !

Parce qu'une femme peut porter autre chose que des escarpins et être parfaitement féminine. Parce que nous ne devrions pas être obligées de s'imposer la souffrance de porter en permanence des chaussures à talons inconfortables. Alors, je dis oui aux monks, aux derbies, bottes, bottines, mocassins, Armistice, Stan Smith ou autres sneakers. Soyez libres de choisir les chaussures qui vous correspondent.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-made-france-tendance-lyon-orientation

La féminité n'est pas réservée aux femmes hétérosexuelles.

Je continue  ma campagne pour une féminité libre, libre de codes fallacieux et dangereux. Ce soir, je souhaite aborder un thème qui me tient à cœur, celui de l'orientation sexuelle. Le poids de la société à cet égard est encore extrêmement pesant. Une femme homosexuelle ne pourrait pas être parfaitement libre avec sa féminité. C'est tellement erroné et néfaste. Une femme qui aime les femmes a intrinsèquement en elle une extrême féminité puisque c'est-ce qui la charme. Elle ne devrait pas se sentir obligée de la masquer.
L'importance à mon sens est de ne pas avoir à définir sa sexualité. Hétérosexuelle, bisexuelle, homosexuelle, voilà encore de jolies étiquettes qui font beaucoup de dégâts. Rencontrez des personnes, tombez sous le charme, tombez amoureux, consommez votre amour, épaulez-vous, donnez tout, livrez-vous entièrement, sans vous poser de questions. C'est la magie de la vie.

notaboutsize-la-douce-rebellion-styliste-made-france-tendance-lyon-makeup

De l’art subtil de se maquiller.

En ce dimanche matin, je dénonce la systématisation du maquillage dans la perception de la féminité.
La beauté et le naturel féminin peuvent se révéler sans cet ajout. L'idéal féminin dans la communication médiatique laisse peu de place à la beauté naturelle et cela tend certainement à tronquer notre image de la beauté naturelle et à surconsommer le maquillage.
Quelle femme n a jamais entendue, alors qu'elle n'était pas passee par l'étape ravalement de façade: "t'as mauvaise mine aujourd'hui", "il faut dormir la nuit", "t'as l'air fatiguée"?! Est ce que l'on fait ce genre de réflexions aux hommes? Notre image de la beauté féminine est tronquée. A force de maquillage, on ignore l'authenticité du visage féminin.
Et surtout, je dénonce l'utilisation indélicate et erronée du maquillage. Les faux-pas make-up peuvent être fatals et annihiler toute la beauté naturelle. On le dit svt, le trop est l'ennemi du bien. Alors non au crayon à lèvre foncé et rouge à lèvre clair façon bimbo des années 90, au fond de teint trop foncé, aux innombrables couches de mascara qui alourdissent le regard, au maquillage démesuré de la paupière du bas version regard de cocker, aux sourcils surmaquillés, aux blushs trop marqués, etc.
Je ne dis pas qu'il ne faut se maquiller.
Un maquillage approprié est intéressant. Il met en lumière, il unifie le teint, il révèle la beauté des yeux. L'essentiel est que cela reste délicat et esthétique et surtout que les femmes ne se sentent pas obligées de se peinturlurer tous les jours pour être féminines. Heureusement le maquillage nude et le no makeup gagnent du terrain. Oui au retour au visage authentique!

la-douce-rebellion-creatrice-vetements-made-france-bodypo-bodypositive-feminity-notaboutsize-blog-lyon-freeyoursoul-whatyouchoosetobe

Journée de la femme.

Vous êtes la seule à décider comment investir votre féminité. Elle n'est pas une réponse à des critères physiques ou comportementaux désuets.
Soyez celle que vous avez envie d'être sans égard à ce que l'extérieur pourra bien penser. Et bien que certains critiquent la nécessité d'une journée de la femme, elle est à mon sens tristement nécessaire. Nous devons garder en mémoire la lutte pour l'obtention de nos droits. Ce n'est pas un fichu combat homme/femme, seulement la reconnaissance d'une égalité dont nous ne devrions même pas débattre.
Je veux penser aujourd'hui encore plus que les autres, à toutes ces femmes qui souffrent de discrimination à l'égard de leur sexe. Je pense à tous ces pays où un travail énorme est à faire. Et je pense à la France, où la discrimination est plus insidieuse mais toujours présente.
Pour une féminité libre et émancipée!

notaboutsize-la-douce-rebellion-creatrice-vetements-uniques-lyon-feminity05

De la beauté naturelle s'il vous plaît.

Je ne sais pas vous, mais quand je tombe sur une dame qui est passée entre les mains d'un chirurgien esthétique, j'ai envie de pleurer pour elle. Mon Dieu mais pourquoi détruire la beauté naturelle de l'âge?
A mon sens, la chirurgie esthétique de l'âge rend les femmes insipides et sans relief.
Sans parler du fait que c'est purement inesthétique. Les traits du visage, qui font l'unicité de chacun, disparaissent.
Une peau mature a beaucoup de charme. Et je ne dis vraiment pas cela en lot de consolation. Je vois dans ces nouvelles rides, la beauté du vécu, les traces d'émotion laissées par une vie tantôt joyeuse, douce, difficile, pesante. En un instant, je saisis des émotions, que les mots ne pourraient retranscrire. J'y suis très sensible.
Je ne comprends pas pourquoi s'infliger tant de souffrances et abîmer sa beauté naturelle.
C'est vraiment un gros coup de gueule qui vient du cœur, car ça m'attriste beaucoup de voir cela.
J'imagine que l'uniformisation des visages opérées par les médias n'est pas étrangère au mal être de ces personnes à la recherche d'un "rajeunissement". Encore une fois, la recherche d'une beauté unique dans les médias est dangereuse et fallacieuse. Il faut s'en écarter.
Vous êtes belles, mesdames, nous vous laissez pas dire le contraire par les médias.